+41 79 694 33 25 contact@hy-phen.ch

Lire le portrait de Mickaël Simon en pdf

   Directeur d’e-job, agence de placement en Suisse, Mickaël Simon, se définit comme pluriel, abhorrant toute forme de routine. Il a comme carburant de son moteur d’entrepreneur, l’adrénaline d’être son propre patron et l’Humain avec un grand H.

Après un passage éclair dans l’agro-alimentaire, il officie pendant trois ans en tant que conseiller personnel puis directeur d’une agence de placement. Il transforme ainsi ce coup d’essai en terrain de jeu, son terrain de jeu, les ressources humaines. Dans ce qu’elles ont de plus noble : faire rencontrer des compétences, des savoir-faire et des savoir-être avec des besoins en qualifications, des entreprises et des équipes.

« Je ne vends pas du rêve mais du concret ». 

Parce qu’il ne veut pas faire vivre ce qu’il a lui-même vécu, les candidats sont accompagnés tout au long du processus de recrutement : deux entretiens obligatoires sont menés avant une présentation possible au recruteur. Ainsi, dit-il : « aucun de nos candidats n’ira en rendez-vous avec comme seul bagage une feuille de papier sur laquelle est écrit le nom et l’adresse de l’entreprise qui recrute ! ». En aval, les entreprises recruteuses sont toutes visitées avant que le poste ne soit réellement proposé.

La valeur ajoutée d’e-job est sa connaissance métier, mais surtout le temps accordé aux candidats et aux recruteurs et sa forte présence terrain. 

Dans un monde du travail très chahuté et très dépendant des cycles des secteurs économiques, Mickaël Simon peut être « fier de sa petite entreprise ». Crée en 2004, dotée de 9 collaborateurs, e-job a aujourd’hui l’audace et le dynamisme de ses 13 années d’expérience ! La clé de la pérennité ? « La relation que nous entretenons avec nos clients et collaborateurs (dont certains sont présents et actifs depuis la création de l’agence) est basée sur la confiance et la transparence. » assure-t-il.

« Simple » adéquation entre l’offre et la demande ? Ce n’est pas si simple, justement !

Certains secteurs d’activité souffrent d’une pénurie de main d’œuvre qualifiée. Malgré l’excellent système de formation suisse – la formation duale en apprentissage – le secteur du gros œuvre par exemple et les milieux techniques ne parviennent pas à former et à trouver suffisamment d’ouvriers qualifiés.

« Il n’y a pas de discrimination : nos clients sont des indépendants, des PME ou des grands groupes, en local ou à l’international ». Présente dans les secteurs de l’horlogerie du bâtiment, de l’agro-alimentaire, en local comme à l’international, e-job n’a pas vocation à se développer démesurément. Mickaël Simon souhaite garder une taille humaine justement, celle de ses 3 entités.

L’Humain, son ADN.

Son amour de l’autre, il le cultive professionnellement mais aussi personnellement, en étant bénévole auprès des pompiers dans son enfance et depuis plus de dix ans, auprès du Groupement transfrontalier.

A 10 ans, vous étiez comment ? Pile électrique

Si vous étiez un super pouvoir, vous seriez lequel ? Un guérisseur de l’âme et du corps

Si vous étiez une offre d’emploi, vous seriez ? Une offre d’emploi pour les Restos du Coeur

Si vous étiez une vitole, vous seriez ? Cohiba, sans hésiter !

Si vous étiez un livre, vous seriez ? Mike Horn – l’aventurier

Si vous étiez une rubrique, vous seriez ?Les faits divers

Quelle est votre devise ? « Ils ne savaient pas que c’est impossible alors ils l’ont fait » Mark Twain.

Quelle est votre plus grande réussite ? Mes enfants

Votre plus grande peur ? Perdre ma plus belle réussite

Publication réservée aux membres du Frontalier Magazine – Juin 2017